EDS Nord-Kivu : une voie dithyrambique de KAVIRA SIVALINGANA Anuarite

L’ONG Étoile du Sud(EDS) vient de  jouer un rôle propulseur à l’endroit de  Madame Kavira Sivalingana Anuarite, chargée des opérations et Présidente de DDF (Dynamique des femmes)  dans la sphère de prise de décision au Nord Kivu. Elle est nommée Conseillère du Gouverneur en charge des questions du Genre, Affaires sociales,  Familles et Enfants.

Trois mois après la formation de l’équipe du Gouvernement provincial du Nord Kivu, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita vient de compléter les membres de son cabinet. Huit Conseillers viennent d’être nommés en plus du Directeur de cabinet et la directrice adjointe. Sept hommes contre deux femmes forment désormais le cabinet du Gouverneur avec une équipe des dix ministres dont trois femmes contre sept hommes.  Il sied de signaler qu’une femme était colistière de Carly Nzanzu Kasivita ; et elle est, par ricochet, Vice-Gouverneur. Ce dont l’on félicite le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita qui ne ménage aucun effort en tenant compte, lors de la désignation de ses collaborateurs,  de l’aspect Genre  prôné par les lois et la constitution de la RDC.

Dans cette équipe au sommet de la destinée du développement de la Province du Nord-Kivu Nord Kivu figure une militante du Droit à la Santé en la personne de Kavira Sivalingana Anuarite,  qui s’occupera désormais à orienter positivement les décisions de son Excellence Monsieur le  Gouverneur en matière du Genre, Affaires Sociales, Famille et Enfants.

Le choix du Gouverneur sur la personne de Kavira Sivalingana Anuarite est-il judicieux ?

Sur le plan politique, Kavira Sivalingana Anuarite, n’est pas une figure de dernier plan du monde congolais au Nord Kivu. Elle est une combattante de fer au sein du parti politique BUREC (Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo), parti  cher au Ministre Congolais de l’Industrie, Son Excellence, l’honorable Julien Paluku Kahongya.

Au sein de ce parti politique, elle a occupé successivement les postes de présidente urbaine de la ligue des femmes, puis présidente fédérale de Genre BUREC, ville de Goma ; et présidente interfédérale du Genre au  BUREC, poste qu’elle continue à occuper. Pendant les élections de 2019, elle a pris des risques énormes à battre campagne sans peur et sans relâche en faveur d’Emmanuel Shadari dans la zone hostile à la candidature du « dauphin » de Joseph Kabila, jusqu’à perdre  pour ce fait.

Maman Kavira Sivalingana alors candidate en ville de Goma

Elle constitue une ressource, dans la carrière politique, accumulée au cours d’expériences professionnelles. Licenciée en Douane et accise, ses capacités intellectuelles ne trahissent pas son choix.  Quadragénaire, elle est l’initiatrice et visionnaire de l’Union des Femmes du BUREC (UFB). Initiative qui lui a valu une considération en plus dans ce parti politique.

Mais d’où Kavira Sivalingana Anuarite  tire sa base sociale et même politique?

Militante du Droit à la santé, elle prend l’homme au centre de ses actions. Femmes aux idées progressistes, elle évolue au sein du Mouvement National du Droit à la Santé “MONDAS” et du Mouvement international Populaire pour la santé « MPS » ou “PHM” (People’s Health Movement).

Avant tout et désormais, la Conseillère veillait, veille et veillera pour que  les droits aux soins de santé, à l’éducation, au logement, à l’environnement sain, à la sécurité alimentaire, à l’électricité ; bref, les Droits aux Déterminants Sociaux de la santé soient une réalité pour toute la population vivant au Nord Kivu.

Femme « genrée » et « capacitée » par l’ONG Étoile du Sud où elle est présidente de la DDF et chargée des opérations (Nord-Kivu), elle sait organiser autour des autorités locales les femmes et les hommes en Comités de santé populaires, Comités populaires pour la paix, Comités d’eau, des villages genres, des structures de résilience populaires dans la province meurtrie du Nord Kivu.

A l’extrême gauche, Maman Kavira avec la DDF Nord-Kivu

Le genre coule dans son sang. A-t-elle des acquis pour la famille et enfant?

Femme éducatrice à travers le Comité d’enfants et la dynamique des droits de l’enfant, la Conseillère a contribué au combat national de la gratuité de l’enseignement de base à travers plusieurs actions : le plaidoyer, l’encadrement des Comités d’enfants qui se distinguent en vraies structures de changement des politiques du détenteur d’obligations.

Combattante des Droits de l’enfant dans un Programme dit “Droit à la santé et droits de l’enfant” appuyé par plusieurs organisations, ACPAU, VIVA SALUD et KIYO, Kavira a développé, avec ses collègues, deux aspects de Droit : prévenir et combattre. D’un côté, ils ont conscientisé les parents, les éducateurs et les enfants sur les droits de l’enfant y compris la lutte contre les violations et injustices liées aux droits de l’enfant. De l’autre côté, ils ont dénoncé toute forme de violation des droits de l’enfant et ont fait des plaidoyers auprès des autorités pour que les bourreaux soient sanctionnés et que réparation soit faite à l’endroit de l’enfant violé ou violenté.

Maman Kavira sensibilise et implante des Village Genre à Mugunga(périphérie de Goma)

A son actif et celui de ses collègues, plusieurs actions de lutte en faveur des droits de l’enfant sont comptabilisées : dans les écoles, les ménages et auprès des autorités pendant la vulgarisation de la Loi portant protection de l’enfant et en identifiant les différentes violations des droits auprès des détenteurs des droits dans le but de garantir le Droit à la santé.

La Conseillère et militante du Droit à la Santé Kavira Sivalingana Anuarite s’est-elle limitée au bureau ?

Femme de terrain et par vocation dirait-on, plusieurs femmes, enfants jeunes et vieux ont vu leurs factures d’hospitalisation honorées par celle qui orientera les actions sociales du Gouverneur de la Province du Nord-Kivu.

Elle a financé plusieurs mariages des pygmées, une couche de population déshéritée, négligée par certains. Les quartiers non desservis en eau potable ont connu l’action de Kavira Sivalingana qui leur a doté des tanks d’eau construit en bois et bâches. Plusieurs élèves et écoliers orphelins ont été pris en charge par la militante du Droit à la santé ; comme qui dirait nul n’échappe à son destin.

Une équipe de l’EDS au Camp des pygmés à Mungunga

D’où tire-t-elle l’argent pour ces actions sociales?

Douanière, Kavira a su mettre à la portée de ses concitoyens son avoir. Elle a vite été élevée au rang de chef d’Agence de GECONTRANS, une agence en douane au service de la population. Son savoir-faire et savoir-être… ne sont pas à démontrer pour cette Conseillère qui va servir le peuple pour cette nouvelle fonction au sommet du pouvoir de la province.

Ces actions ont attiré plusieurs Organisations ou structures qui l’ont sollicitée pour leur développement. Voilà pourquoi elle s’est lancée dans le monde sportif réputé budgétivore. Pour elle, il fallait véhiculer le message d’espoir et des droits, les messages politiques et de cohabitation pacifique ainsi que de paix.

Sa vision est de mutualiser la population pour une solidarité efficace et agissante dans l’accès aux déterminants sociaux de la santé. Ceci appelle au renforcement des mutuels et mutualités de toute sorte et même aux assurances maladies en faveur de la population. Que toute la population accède à la santé sans risque de paupérisation.

Dans sa stratégie de mobilisation pour le Genre, Kavira s’est faite élire trésorière de l’Association Sportive Kabasha, une équipe de football populaire à Goma. Et pour les femmes, elle s’est fait élire présidente de l’équipe féminine de Kabasha.

Elle s’est plus intéressé au « Nzango » Moderne qui réunit plus de 12 clubs composés chacun au minimum de 24 joueuses femmes. Son but n’était autre que de créer une dynamique solide des femmes et des hommes en faveur du genre et du Droit à la santé. Les équipes formant les villages genre existent dans 11 quartiers sur les 18 que compte la ville de Goma sous l’impulsion de la Conseillère.

Ce poste est vraiment mérité en somme du combat socio-politique mené par Kavira Sivalingana Anuarite à la vision politique avérée qui a reçu le vaccin de son autorité morale Julien Paluku Kahonghya, actuel ministre national congolais de l’industrie.

La Population du Nord Kivu peut ainsi espérer avec sa fille Kavira Sivalingana Anuarite pour que l’exécutif provincial améliore le social de la population.

Erick Kambale Kaghesi.

Leave a Reply