RF Covid g

Covid-19 : renforcement des capacités des militants du DAS à l’EDS NK pour une grande lutte face au grand mal

Jamais pandémie n’a ébranlé le monde comme le corona virus (Covid-19). Ses conséquences dévastatrices sont incalculables au niveau mondial.  Raison pour laquelle, les militants du Droit à la santé(DAS) de l’ONG Etoile du sud(EDS), antenne du Nord-Kivu(NK), viennent d’être formés afin de mener une grande lutte face à un grand mal.  

La remise à niveau de l’équipe de sensibilisateurs de l’EDS-NK sur le DAS  est d’une nécessité impérative en ce moment où le Covid-19 secoue le monde entier. La  Républiques Démocratique du Congo n’échappe pas à cette calamité sanitaire.

Prenant la parole, Tim Kasaï, secrétaire administratif de l’EDS-NK a indiqué que  la lutte contre le Covid-19 suit la ligne droite du DAS. Et que tous les militants du DAS doivent en faire une priorité des priorités. « Etant donné que le Nord-Kivu croupie encore sous le poids de la maladie à virus Ebola, nous, en tant que militants du DAS, devons tout faire pour que le Covid-19 ne puisse pas se propager au Nord-Kivu. Notre peuple a tant souffert. C’est pourquoi nous devons limiter au maximum la souffrance due au Corona virus », a insisté Kasaï Tim.

A son tour, Billy Mwangaza,  le deuxième intervenant, a  commencé par susciter l’attention des militants et militantes sur le nombre des morts au monde, c’est-à-dire plus de million de personnes mortes du covid-19. Cette approche consiste  d’amener les sensibilisateurs de prendre la lutte à bras le corps pour combattre cette pandémie ultra meurtrière.

Pour Billy Mwangaza : « C’est la négligence et l’ignorance qui donnent une grande ampleur à cette maladie. Voilà que le confinement est intervenu trop tard alors que des milliers de personnes venaient d’attraper la maladie et infectaient les autres… Alors pour y faire face, l’éveil des consciences et le pragmatisme dans la pratique des mesures barrières et hygiéniques peuvent sauver des vies humaines ».

Alors comment se protéger contre le Covid-19 ? Billy Mwangaza a expliqué en profondeur les mesures barrières et hygiéniques que les militants et militantes ont dégagé : se laver les mains régulièrement  avec du savon liquide ou de la cendre ; appliquer régulièrement la solution hydro alcoolique aux mains ;  observer la  distanciation sociale d’au moins un mètre  avec ses proches car le virus est de 400micros ;  évitez  se toucher le nez, les yeux et la bouche ; le port des masques qui protègent la bouche et le nez ; rester à la maison pour éviter des contacts inutiles; éviter des embrassements (bisous et accolades) ;  tousser ou éternuer dans les plis des coudes ou dans un mouchoir qu’il faut jeter ou brûler immédiatement…

Il est conseillé, a poursuivi Billy Mwangaza, « si un des conjoints est sorti ou des enfants, il faut vous assurer que dès leur retour ils se sont lavés les mains et leurs habits doivent être trempés dans l’eau et lavés avec de l’eau de javel ou autre détergent approprié ». Autres mesures : « ne vous serez pas les mains, éviter de voyages inutiles, éviter de garder des ongles longs et du vernis sur des ongles, qui sont de réserves des microbes… ».

Après la séance des questions et réponses, les intervenants ont priés les participants de s’engager dans ce grand combat face au grand mal qu’est le Covid-19 afin d’épargner le pire aux populations du Congo en général et du Nord-Kivu en particulier. Et que ce combat ne peut aboutir à la victoire à court terme que si les populations s’approprient ces mesures barrières. C’est justement le rôle que chaque militant du DAS est appelé à jouer absolument au sein de la communauté.

Deo Lusheke.

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *