Commission de préparation

L’approche communautaire de l’EDS dénoue le nœud gordien dans la lutte et la prévention contre la maladie à virus Ebola.

Echanges et discussions

L’ONG Etoile du Sud (EDS) a eu la confirmation d’ACPAU (Associaćio Catalana Per la Pau), le 29 Juillet 2019, des Fonds catalans de Coopération au Développement, qui a approuvé la subvention du projet qu’EDS a soumis le 24 janvier 2019 pour appui financier : « prévention et lutte contre Ebola  au Nord Kivu, RD.Congo ». « Projet 3339 ».

Le lancement du projet pilote Ebola a eu lieu en date 01 septembre 2019, sanctionné par la signature de la Convention de partenariat avec Acpau, en guise de début de l’exécution du projet de la lutte contre la Maladie à Virus Ebola.

Le projet soumis en janvier 2019 à Acpau, en attendant les Subsides, l’EDS  a continué à sensibiliser les membres du Mondas(Mouvement National du Droit à la Santé) à impliquer la population davantage dans la lutte contre les MVE(Maladie à virus Ebola) à travers les actions des CSP(Comités de Santé Populaire), CSA(Comités de Santé Agraire), CEP(Comités Electoraux Populaires) et CPP(Comités Populaires pour la Paix) dans les territoires de Beni et Lubero ainsi que dans les villes de Butembo et Beni.

Les intervenants

Le Gouvernement a eu pendant ce temps des problèmes de gestion de la riposte contre Ebola : la tuerie de certains acteurs de la riposte sur terrain, la résistance populaire, la manipulation politicienne, la mise de côté les médecins gestionnaires du système de santé des zones-cibles, la multiplication des messages qui se contredisaient parfois, les problèmes liés aux us et coutumes pendant l’enterrement des morts, etc…… dans les zones cibles.

Après plusieurs Ateliers et concertations avec les institutions publiques concernées, l’EDS a démontré que la participation communautaire était une stratégie efficace pour mettre en confiance les communautés victimes. Heureusement dans le quatrième plan stratégique National la participation communautaire, cette approche est prise en compte.

Vue des participants

Dans cette perspective, sous l’impulsion de l’EDS, l’Eglise du Christ au Congo(ECC) avait organisé « Une journée de réflexion sur la problématique de la persistance de la maladie à virus Ebola dans les Provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu ». Avaient pris activement part à cet atelier le Secrétaire Général au Ministère de la santé, les cadres et agents du Ministère de la santé et de la Fonction publique, les diplomates, les Députés nationaux des provinces victimes, les Responsables religieux, les Notables, les Responsables des Communautés   des Provinces victimes, les acteurs de la société civile, les Femmes, les jeunes, etc.  

Parmi les recommandations et résolutions phares-phares figurait la stratégie de mise en application de l’approche communautaire. C’est ainsi que le Ministère de la santé avait changé de fusil d’épaule en ouvrant les brèches qui ont permis d’associer les Communautés locales dans la riposte contre la Maladie à virus Ebola. Il sied de noter que la démission de l’ancien Ministre de la santé Oly Ilunga et son remplacement par un autre, et  la Nomination du Docteur Jean Jacques Muyembe à la tête de la Commission Multisectorielle de riposte contre la MVE ont permis le changement tant souhaité. Car ils ont adopté l’option de l’approche Communautaire prônée par l’EDS.

En définitive, l’EDS a vraiment été la plaque tournante dans cet atelier, son Président du Conseil d’Administration Erick Kambale ayant été membre important de la Commission préparatoire dudit atelier. Et le Projet de prévention de lutte contre la MVE avec les partenaires ACPAU a sa place méritée dans la mesure qui permette l’intervention efficace dans les CAC (Cellules d’animation communautaires) afin de contribuer à la résilience post-Ebola à travers la Structure de la riposte( Commission de la Communication).

Phase des recommandations

Erick Kambale/PCA de l’EDS.

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *