BRI

Expansion du Mondas : une tournée bien réussie pour Mme Brigitte dans le Kwango

En séjour dans la nouvelle province de Kwango (ex Grand Bandundu) Mme Brigitte Bikuma, présidente de la Dynamique des Femmes à la Coordination Nationale d’Etoile du Sud(EDS), poursuit sa tournée plus précisément dans le territoire de Kasongo-Lunda, secteur de Panzi. Elle parcourt des villages entiers pour y apporter les notions de base sur le Droit à la santé, les Déterminants sociaux de la santé, le Genre,   l’Empowerment des communautés et la lutte contre les inégalités et les injustices sociales.

Partout où Mme Bikuma passe les points les Comités focaux d’EDS et ceux des Villages de Genre sont élus et  installés. Depuis la mi-juillet, tout est parti de l’Ecole École primaire Tufumuka et l’Ecole maternelle Ubeme Mazinda où elle s’est entretenue en avec les enseignants et les écoliers. Puis,  c’était le tour au centre de référence Mukalakata son personnel (prestataires).

Après Mukalakata Mme Brigitte a pris la direction de Ngwambuku où elle a eu à s’entretenir avec  les enseignants et les élèves de l’Institut du même.   Au village Kasisi, il a été question de former les femmes de l’Eglise Kimbanguiste locale sur les modules de base du Droit à la santé, et un accent singulier ayant été mis sur le déterminant Genre.

A plus de 120km du chef-lieu du Secteur de Panzi, celle que les militants d’EDS appellent affectueusement « Maman Brigitte » a posé  les bases  Droit à la santé et du Genre jusque dans les tranchées. Elle a parcouru plusieurs villages, notamment : Futumuka, Mukalakata, Ngwalmbuku ; Kasinsi, Tshibalamba, Kinguagala,  Mazinda,  Shabenge, Kalonda… avant l’entretien en privé avec Messieurs Wamba, Kutoma et Godane, respectivement préfets des instituts,  Kalonda, Mazinda et Mukalakata.

Ces nouveaux Points focaux et les Villages de Genre d’EDS (avec leurs Comités élus) et installés en Province du  Kwango  constituent un nouveau champ pour l’expansion du Mondas. Au total, jusqu’à fin juillet, la tournée de Mme Brigitte a touché : 54 ménages, 91enseignants dont 38 femmes, 12 écoles  visitées et  503 élèves. Tous bénéficié de la formation et la sensibilisation dans la vision d’EDS pour le compte du Mondas.

La Rédaction

One thought on “Expansion du Mondas : une tournée bien réussie pour Mme Brigitte dans le Kwango

  1. Sainte-Beuve a justement salue, dans son discours du 30 octobre 1848, un autre historien qu’il apercevait au premier rang de son auditoire, dans la salle academique de .l’Universite de Liege, le recteur Ad. Borgnet, auteur de Philippe Il et la Belgique, de l’Histoire des Belges a la fin du dix-huitieme siecle, editeur et commentateur de la Geste de Liege, publiee en appendice au Myreur des Histoires de Jehan des Pres dit d’Outre-Meuse. En effet, les premiers travaux de la Belgique independante sont consacres de preference a des questions historiques, comme si le premier soin des peuples rendus a la vie nationale etait de regagner du temps et de se mettre en regle avec le passe pour assurer l’avenir. Mahieu Polain, conservateur des archives de la province de Liege, a publie en 1837 ses Esquisses historiques de l’ancien pays de Liege, disant que « la liberte germa vite en Belgique, surtout dans l’ancien pays de Liege ». En 1848, au moment meme ou Sainte-Beuve prenait possession de sa chaire de litterature francaise, le baron de Gerlache ecrivait l’Histoire de Liege. Les historiens de Liege aiment a rappeler que Lambert de Liege, vers 1170, fit une traduction des Actes des Apotres, en langue romane. Gaston Paris a dit qu’ « au commencement du treizieme siecle » Liege etait deja « un centre litteraire ». Les pires epreuves, les famines, les devastations, les incendies d’autrefois, les bombardements d’hier n’ont jamais pu detourner de sa vocation intellectuelle et morale l’illustre et charmante metropole du pays wallon, la ville aimable et vaillante qui se rejouit toujours, en oubliant ses deceptions et ses peines, lorsqu’elle entend retentir sur les rives de la Meuse les echos tour a tour joyeux et graves de nos vieilles chansons de France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *