Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM 2020) : l’ONG EDS intègre la nutrition parmi les déterminants sociaux essentiels de la santé.

A l’occasion de la journée internationale de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM 2020), célébrée du 1er au 07 août de chaque année, l’ONG Etoile du Sud (EDS),  à travers sa clinique mobile et soins de proximité, en a profité pour  intégrer la nutrition parmi les déterminants sociaux essentiels de la santé.

La malnutrition est responsable de la moitié des décès d’enfants dans le monde, et laisse, chez des millions de survivants, des séquelles durables sous forme d’infirmité, de vulnérabilité chronique aux maladies, même du handicap intellectuel.

La malnutrition reste un indicateur du sous-développement et d’un avenir sombre dans plusieurs pays du monde. La République Démocratique du Congo(RDC) n’étant pas du reste, certaines provinces luttent contre ce fléau depuis très longtemps. L’Est de la RDC présente un taux élevé de malnutrition, à cause des déplacements des populations dus aux guerres répétitives et des épidémies qui attaquent cette partie du pays.

L’ONG Etoile du Sud(EDS), ayant  contribué à l’éradication du dixième épisode d’Ebola en RDC, ses différentes interventions consistaient à développer une participation communautaire dans la riposte contre cette épidémie qui a fait beaucoup de victimes à cause de la résistance populaire et communautaire.

EDS a contribué aussi à la mise en place des cellules d’animation communautaire qui ont fait un diagnostic communautaire jusqu’à découvrir, à travers tous les plans d’actions communautaires (PAC),  la présence de la malnutrition et l’inaccessibilité à l’eau potable pour  plusieurs ménages comme grands maux aux côtés du manque d’infrastructures, l’analphabétisme, la pauvreté, l’insuffisance de l’éducation civique, du patriotisme, etc.

Pour la lutte contre la malnutrition, l’EDS se veut expérimenter sa vision et son approche stratégique afin de conscientiser la population sur la « Nutrition Communautaire »,  surtout au bénéfice des nourrissons et des jeunes enfants. Raison pour laquelle, une collaboration est visée entre UNICEF et EDS pour cette cause.

C’est dans ce cadre qu’en dates  du 24 et du  26 août 2020,  EDS a participé activement  à la Campagne « Plus fort avec le lait maternel » souhaité par UNICEF. Cette campagne a été  prise en charge par une clinique mobile composée des nutritionnistes, des militants de santé en « pieds nus », des mobilisateurs et autres professionnels de santé qui ont animé une éducation sanitaire et se sont déployés dans les Aires de Santé Masuli et Makangala en Zone de Santé de Katwa( Ville de Butembo), grâce à l’appui financier de la Mairie de Barcelone, et l’accompagnement des partenaires ACPAU et Viva Salud.

C’est dans ce cadre que les mobilisateurs ont fait des séances « porte à porte » pour conscientiser les femmes enceintes et les femmes allaitantes sur « comment allaiter un enfant et le protéger pendant cette période pandémique de la Covid-19 ». 80 maisons ont été visitées et 3 enfants malnutris ont été détectés et orientés pour une prise en charge dans une structure sanitaire appropriée.

L’équipe composée des nutritionnistes,  quant à elle, est restée aux centres de santé avec les Femmes allaitantes afin de suivre des séances sur « comment allaiter un enfant, comment détecter la malnutrition chez ses enfants, sur l’importance de créer des jardins potagers et sur l’importance de bien allaiter son enfant ».

Au total, 185 femmes ont participé à ces séances, ainsi que 12 présidents des Cellules d’Actions Communautaires (CAC) dont 4 femmes. EDS projette une lutte efficace contre la malnutrition à travers une participation communautaire, qui va  impliquer les leaders locaux et toute la population.

Billy M.

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *