L’EDS-Katanga participe à la 33ème Session Plénière IDAK

L’EDS Katanga a été conviée à prendre part à la 33ème Session Plénière IDAK. Sous le thème «L’artisanat minier: organisation, fonctionnement et défis dans la filière cuivre-cobalt par rapport aux opportunités de la Loi n*18/001 modifiant et complétant la Loi N° 007/2002 du 11 juillet 2002 portant code minier ». La CV conférence a commencé   aujourd’hui lundi 04 novembre courant  et va se poursuivre jusqu’à demain.

Quelques points ont été abordés  dans la plénière IDAK cet avant-midi :

  • présence des enfants et des femmes dans les mines ;
  • faible représentativité de la femme dans la sphère décisionnelle du secteur minier ;
  • ambitions des structures d’encadrement des artisanaux miniers à développer, organiser, sédentariser et valoriser ce secteur d’activité ;
  • présentation de quelques améliorations du code minier ;
  • défis de vulgarisation et d’application des dispositions légales en matière de mine.

Au cours de l’après-midi, le débat s’est appesanti  sur : « Comment avoir une vision commune d’exploitation au regard du contexte de nos provinces » après  la  présentation de l’état des lieux de l’exploitation minière au Nord-Kivu.

Il sied d’indiquer que les camarades Mamie Meta y  prennent à ces travaux avec un agenda particulier : le problème lié à la pollution des eaux et des impacts environnementaux  dus aux activités minières, les  droits des travailleurs, la pauvreté inouïe des populations vivant dans les zones minières, le pillage des ressources minières par les Multinationales, la répartition non équitable des ressources minières, l’activisme des groupes armés dû aux activités minières surtout dans les Provinces du Nord-Kivu, etc.  

En participant à ces assises, l’EDS profite de l’occasion pour influencer les décideurs du secteur minier par rapport au Droit à la santé et vis-à-vis des activités minières en République Démocratique du Congo.

  Mamie Meta et Roger Manzekele/EDS Communication   

Leave a Reply