Goma : Si c’est vrai que le peuple d’abord, alors il veut de l’eau !

Goma, ville touristique et volcanique a besoin d’eau et de l’eau en abondance. Le contraire est malheureusement vécu. Pendant la saison de pluie la population se contente de l’eau de pluie malheureusement source des maladies hydriques. La REGIDESO est incapable d’approvisionner la ville et ses périphéries en eau potable.

Cette denrée est devenue une activité commerciale pour les pousse-pousseurs de vélo et pour des gens qui ont de camion citerne. Un bidon de 20litres se vend à la borne fontaine à 50fc (des bornes qui n’ont pas d’eau en permanence) tandis que au vélo tantôt à 300fc tantôt à 500fc et les tenants des tanks le vent soit à 200fc soit à 300fc.

C’est de l’eau puisée dans le lac Kivu puis clorée que la population consomme. Pendant la saison sèche la pénurie d’eau se démarque sans vergogne. C’est sont des longues filles d’attente à la recherche d’eau. Des filles et femmes sont violées à la recherche d’eau car elles sont obligées de se réveiller vers 4h du matin pour aller puiser au lac. Les jeunes garçons et les jeunes filles voir même des enfants sont obliger de se laver au Lac avec tous les risques de noyade. La province du Nord Kivu vit avec la Maladie à Virus Ebola dont l’eau serait la première prévention.

Face à ce tableau sombre non exhaustif, les associations féminines de Goma en collaboration avec la Dynamique des Femmes de l’Etoile du Sud Nord-Kivu sont descendues dans la rue pour exiger au gouvernement provincial de doter la REGIDESO des moyens pour desservir (et en permanence) la ville et ses périphéries en eau portable. La marche est partie du rond point Signers-rond point Instigo-rond point TMK-route Katindo-Carmel-rond point Afia Bora-entree président-Gouvernaurat de province pour le dépôt du mémorandum. C’est le conseiller politique du gouverneur qui a réceptionné le mémorandum. Occasion pour l’Etoile du Sud Nord Kivu de lancer un message à ces comités d’eau présents dans la marche de se mettre à l’oeuvre pour la sensibilisation à la riposte contre EBOLA.

Deo Lusheke

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *