RDC : l’écho de la gratuité de l’enseignement primaire captive le Mondas

Ne jurant que par les meilleures conditions sociales et le développement souverain, le  Mouvement national du Droit à la santé(Monads), par le contre-pouvoir constructif,  a accentué ce dernier temps des plaidoyers  auprès du  Gouvernement congolais.   Le dernier en date est celui du 26 juin dernier relatif aux droits des enfants et l’amélioration de conditions de travail des enseignants. Dans cette perspective, l’écho, d’une importante mesure des autorités compétentes quant à ce, a captivé l’attention du Mouvement au plus haut point.   

En effet, une semaine après le plaidoyer du Mondas, les choses avancent dans le sens d’y réserver une suite favorable. C’est dans ce cadre que le Ministère de l’enseignement primaire et secondaire a adressé un message phonique à la Direction nationale du Service de paie des enseignements quant à « la mise en œuvre effective de l’enseignement de base de la rentrée scolaire 2019-2020 ». 

En plus, la question  de la mise à jour du Listing de paie des enseignants figure parmi les préalables les plus urgents, à en croire le message phonique du Ministère: « il vous est demandé de procéder de toute urgence à l’identification de toutes les Nouvelles unités ouvrant dans les établissements scolaires mécanisés ».

Partant de ce qui précède, le Mondas note avec satisfaction les avancées significatives dans le processus de la gratuité de l’enseignement en RDC au regard des mesures déjà prises.   Cependant, tout en étant vigilant, il prie les autorités compétentes d’accélérer les démarches pour que l’enseignement de base soit réellement accessible et totalement gratuit à tous  enfants de la République démocratique du Congo.

Enfin, le Mondas maintient sa ligne de masses  et va continuer à plaider pour que l’Etat congolais garantisse tous autres droits des enfants et les déterminants sociaux de la santé conformément aux textes légaux en vigueur en RDC.

Roger Manzekele

Chargé de Communication/EDS  

Leave a Reply