Le CSP Butembo mène la Campagne “Luttons tous contre Ebola”

En République démocratique du Congo, la très dangereuse maladie à Virus Ebola continue à faire rage dans les Provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Il s’observe, fort malheureusement, en ville de Butembo, des intixications et des résistances, vecteurs d’une forte propagation de l’épidémie et des attaques répétées contre les Centres de Traitement d’Ebola(CTE) et contre le Personnel soignant. Dernièrement, l’on a déploré le décès du Docteur Richard (de nationalité Camerounaise) de l’OMS, qui a été personnellement visé.

Pourtant, depuis la confirmation de l’épidémie(1er août 2018) dans la zone de santé de Mabalako en Territoire de Beni, les statistiques sont alarmantes. Selon la Direction Générale de lutte contre la Maladie, la situation épidémiologique au 29 avril 2019 dans les Provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu se présente comme suit: “depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1446, dont 1400 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 957 décès(891 confirmés et 66 probables) et 411 personnes guéries”.

Face à ce qui précède, le CSP Butembo de l’ONG Etoile du Sud au Sein du Mondas( Mouvement National du Droit à la Santé), qui est fort engagé aux côtés des équipes de riposte, vient de lancer la “Campagne Luttons ensemble contre Ebola: Ebola n’arrivera pas dans ma maison ni dans mon entourage.” Le but de cette campagne consiste à emmener les communautés ou les masses populaires à s’aproprier la sensibilisation, à respecter les mesures de prévention et à collaborer étroitement avec les équipes de riposte.

Par ailleurs, les militants de santé du CSP Butembo parcourent tous les quartiers de la ville, les écoles, les églises, les marchés et les rues tout en véhiculant les messages spécifiques ci-après:

  • Je respecte les règles d’hygiène;
  • Je me fais vacciner si je suis “contact ou contact de contact”;
  • Je sensibilise ma famille, mes amis, ma communauté sur le danger d’Ebola;
  • Je collabore avec les équipes de riposte s’il y a un cas suspect ou autre dans ma famille, mon entourage ou dans ma communauté;
  • Je dénonce tous les résistants et les intoxicateurs aux autorités compétentes.

Roger Manzekele, chargé de Communication de l’EDS

Leave a Reply