Le MONDAS plaide pour la gratuité de l’enseignement primaire en RDC

«C’est une première en RDC, en marge de la journée internationale de l’enfant africain célébrée chaque le 16 juin, que le Mouvement national du Droit à la santé(MONDAS),  plaide ce 26 juin pour la gratuité de l’enseignement primaire en République Démocratique du Congo ». 

Tout a commencé par la marche pacifique que les Organisations membres du MONDAS ont organisé à cet effet. Ainsi, l’ONG Etoile du Sud, le CODIC et les plusieurs Organisations partenaires dont le Syndicat des enseignants, le Comité des  parents des élèves et la Mutuelle de santé des enseignants avec 250 élèves ont tous répondu présent à ce grand rendez-vous de plaidoyer.

La marche est partie de l’Ecole Sévigné en face du stade des martyrs pour chuter au Parlement en passant par le Boulevard Triomphal et la Tribune du Cinquantenaire. La déclaration des enfants a été lue par l’élève Gradi Musau de 6ème primaire avant d’être déposée au Bureau de l’Assemblée nationale.

Suite à la promesse  du Président de la République et Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI de voir la gratuité de l’enseignement de base être effective pour tous sans discrimination, d’améliorer le social et les conditions de travail des enseignants, et  en vertu « des prescrits des articles 42, 43 et 47 de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 tel que modifiée à ce jour ; la loi cadre loi-cadre n° 14/004 du 11 février 2014 de l’enseignement national  et la loi n°09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant, voici recommandations de la déclaration  des enfants à l’occasion :

  • que la gratuité de l’enseignement primaire dès la rentrée scolaire 2019-2020 soit effective ;
  • que cesse la prise en charge des enseignants par nos parents ;
  • que s’améliore les conditions de travail de nos enseignants pour une  meilleure qualité de l’éducation ;
  • que notre Droit à la Santé soit respecté pour le développement Intégral de la République Démocratique du Congo ».

Escortés par la police, les manifestants membres des Organisations du MONDAS n’ont pas caché leur satisfaction de voir combien tout s’est passé en beauté et sans incident aucun. Chose qui était toujours rare jadis.  

Roger Manzekele

Chargé de Communication/EDS

Leave a Reply