Kinshasa : complicité entre le CSP Mbemba Fundu et l’équipe de MSF dans la lutte contre la fièvre jaune.

Dans le cadre de la Campagne préventive contre l’épidémie de la fièvre jaune, la mobilisation sociale et l’engagement communautaire s’accélèrent à Kinshasa. Les activités de renforcement des capacités et d’engagement communautaire des Médecins Chefs de Zone (MCZ) et des animateurs communautaires( AC) des 32 Zones de santé de la ville de Kinshasa se sont intensifiées, à partir du 12 août courant, en prévision du lancement de la Campagne de vaccination préventive de masse contre la fièvre jaune, lancée en date du 16 août . L’ONG Etoile du Sud(EDS), qui milite pour le Droit à la Santé, n’est pas resté en marge de ces activités grâce aux actions des Comités de Santé Populaires (CSP) auprès des masses populaires.

Le Comité de Santé Populaire (CSP) Mbemba Fundu, à travers les activités de la Clinique mobile et de proximité, a détecté un cas positif au quartier portant le même nom, dans la Commune de Kimbanseke dans la périphérie de Kinshasa. En réaction, aussitôt alerté, le CSP a écrit à MSF (Médecins Sans Frontières) qui, sans hésitation aucune, a répondu favorablement en accordant assistance et en offrant ses services dont les populations en ont bénéficiés. Ensemble, ils ont planifié les activités de prévention contre la fièvre jaune dans ce coin de Kinshasa. Plusieurs actions ont, à cet effet, menées en synergie :

  • La première démarche à faire c’était la prise en charge du cas ;

  • Et puis le quartier a pu être isolé et bouclé afin de détecter d’autres cas éventuels sur base des tests sur les habitants ;

  • Plusieurs activités d’hygiène ont été menées : assainissement, pulvérisation des habitations, sensibilisation et mobilisation.

La complicité EDS-MSF, dans la prévention contre la fièvre jaune, a été d’une importance capitale. Cette action a été capitalisée dont les acquis ont été appropriés par les populations eux-mêmes dans leur vie au quotidien. L’étoile du Sud, au sein du MONDAS, mène un combat pour un changement le plus significatif global. La prévention des maladies reste et restera le fer de lance des actions de l’EDS en vue d’améliorer le système de santé congolais. Cet activisme en amont permettra, certes, de parvenir au résultat en aval. C’est en ce sens que l’EDS s’est aussitôt mis debout pour agir face à la terrible épidémie de la fièvre jaune.

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *