Kinshasa : cadre de dialogue sur Ebola sous l’impulsion du Mondas

«Sous l’impulsion du Mouvement national du Droit à la santé (Mondas) l’Eglise du Christ au Congo(ECC) a organisé à Kinshasa, un cadre de dialogue autour de la réflexion sur la persistance de la maladie à virus Ebola dans les Provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ».

Patronné par l’ECC, ce cadre de dialogue a permis d’organiser un grand atelier, grâce à la proposition du Mondas piloté par l’EDS. Ledit cadre a réuni un bon nombre de députés nationaux (28), les diplomates (dont l’ambassadrice de Suède, les représentants de la Monusco et de l’OMS), les représentants des partis politiques, les délégués des confessions religieuses, les acteurs de la Société Civile, les délégués des autorités et les chefs des Communautés locales  des Provinces touchées par Ebola, des invités divers et des sympathisants.

Atelier: vue des participants

Au vu de la problématique de la résistance de la maladie à virus Ebola à l’Est de la République Démocratique du Congo, plusieurs interventions ont été au menu de ce grand atelier :

  • « L’état de lieu de la maladie de la question de l’épidémie à virus Ebolaau Nord-Kivu et Ituri » par le Docteur Yuma Ramazani Sylvain, Secrétaire Général à la santé ;
  • « Implication de la Société civile dans la lutte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola » par le professeur Mfumunzanza, Président du Cadre de Concertation de la Société Civile;
  • « Nécessité d’impliquer les Organisations Communautaires dans la lutte contre la maladie à virus Ebola » par  l’Honorable Jules Vayikehya (Député National);
  • « Engagement de la République Démocratique du Congo dans le contrôle rapide de l’épidémie » par Vincent Lukungu.

Après les interventions, les échanges, les suggestions et débat, la déclaration finale a consacré l’engagement des participants en vue de contenir l’épidémie en temps réel:

  1. L’application efficace de l’approche de la participation communautaire ;
  2. La tenue des concertations régulières avec les autorités provinciales concernées ;
  3.  La remise des mesures et actions de riposte à travers les structures et les organes  de la Pyramide du Système de santé Congolais ;
  4. La réhabilitation des infrastructures de base (routes,  centres hospitaliers, écoles, adduction des  sources d’eau, etc.) ;
  5. L’amélioration des conditions sociales du personnel soignant et des prestataires de santé ;
  6. Le relèvement des troupes sécuritaires et militaires ayant fait plusieurs années dans les zones cibles ;
  7. L’accréditation par le Gouvernement congolais de tous les intervenants dans le travail de la riposte contre l’épidémie afin de bien canaliser les actions et les résultats ;
  8. Créer des synergies à tous les niveaux (national,   provincial, territorial, urbain et local) des équipes et intervenants dans la riposte ;
  9. Stimuler une coordination au niveau du Gouvernement autours des actions des ministres concernés sur le terrain, car les actions des uns ont des répercussions sur les actions des autres (Défense, Intérieur, Développement Rural, etc.).

L’Etoile du Sud, par l’entremise de son Président du Conseil d’Administration Erick Kambale Kaghesi, s’est félicitée d’avoir joué un grand rôle au cours de l’atelier. Il a ainsi assuré le Secrétariat technique et a travaillé dans la Commission d’organisation pour stimuler cette synergie autour du cadre de dialogue à l’issu duquel la proposition de l’atelier a été approuvé à l’unanimité. Il sied de noter aussi présence  de Gaston Kayenga, Coordonnateur national du CODIC, de Zizina Luvuma, Billy Mwangaza et Roger Kakule de l’Etoile du Sud qui ont pris part active à cette grande rencontre d’intérêt général.

Pour finir, il a été unanimement décidé que les délégués de la synergie vont effectuer une mission de travail à Goma, Butembo, Beni et Bunia afin de faire appliquer à la base les engagements pris au cours de l’atelier.

Roger Manzekele (chargé de Communication de l’EDS)     

Leave a Reply