Ebola au Kivu : Le Comité de Santé Populaire Butembo appelle à la solidarité de tous

Les Comités de Santé Populaire de Butembo et de Beni s’inquiètent de l’ampleur que prend cette maladie à Virus Ebola et sollicitent une solidarité tant nationale qu’internationale pour épargner la population de cette maladie qui frappe une contrée longtemps meurtrie par des guerres.

Une élève se lave les mains après la sensibilisation

C’est depuis le 1er Août 2018 que la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola sévit en RDC dans le Nord Kivu – Ituri où le premier cas était survenu dans la zone de santé de Mabalako. Dès lors les mesures de santé publique ont été prises et les moyens de ripostes mises en œuvre. Ainsi, le comble est que la situation de la maladie à virus Ebola peine à être contenue et, à ces jours, le cap a franchi la barre de plus 1100 cas.

La direction générale de lutte contre la maladie en RDC a publié le 09 avril 2019 que la situation épidémiologique devient de plus en plus alarmante. Depuis le début de l’épidémie le cumul des cas est de 1186, dont 1120 confirmés et 66 probables. Au total il y a eu 751 décès (685 confirmés). Il y a 108 cas confirmés dans la zone de santé Butembo dont 105 décès confirmés, dans la zone de santé de Katwa (à Butembo), 351 cas confirmés dont 231 décès confirmés et dans la zone de santé de Beni 248 cas confirmés dont 129 décès confirmés.

Sensibilisation des écoliers

La grande inquiétude se pose surtout sur ces enfants qui partent à l’école et dont l’école n’a pas des moyens pour s’équiper des kits de lavage de mains. « … nous appelons à la solidarité de tous au niveau national et international de nous prêter main forte car nos citoyens sont en train de mourir et la menace devient actuellement plus sérieuse qu’avant. Déjà nous sommes dans une zone qui a vécu la guerre depuis plus de 3 décennies et quand on ajoute encore Ebola, cela devient catastrophique… » a déclaré Me Dunia Kizito, Président du Comité de Santé Populaire Butembo. « … nous appelons aussi l’Etat Congolais de prendre ses responsabilités en éradiquant définitivement cette maladie, car finalement nous avons le droit de vivre comme d’autres personnes. Nous avons lancé quelques enquêtes pour voir de prêt qu’est ce qui ne marche pas dans la riposte pour que cela dure si longtemps» continue-il.

Rappelons qu’au mois d’octobre 2018, le CSP Butembo avait fait une collecte des fonds dans ses membres pour la fabrication des Kits anti Ebola et de sa distribution dans des écoles. 25 écoles et 1 université avaient bénéficié de cet œuvre louable. Les différents Comités de Santé Populaire continuent avec la sensibilisation dans des écoles, universités et hôpitaux afin d’impliquer  toute la population dans la riposte.

Billy M

Leave a Reply