8626 CAS

Covid-19 : levée de l’Etat d’urgence pas synonyme de la fin de la pandémie en RDC

A l’annonce de la fin de l’Etat d’urgence sanitaire  à cause de la Covid-19 et la reprise graduelle des activités en RDC, les habitants de certains quartiers ont manifesté leur joie la même nuit du 21 au 22 juillet en cours  comme si on leur annonçait la fin de la pandémie.

Au quartier 1 sur Boulevard Kimbuta à Djlili ; en Commune de Bandalungwa et dans d’autres quartiers chauds de la ville de Kinshasa, des foules en liesses sont sorties pour jubiler. Beaucoup criaient de joie, les autres klaxonnaient, les autres encore lançaient dans l’air les pétards en feu d’artifice. La réjouissance était à son comble. On se croirait au jour de Noël.

Pourtant le danger de la Covid-19 est loin d’être écarté en RDC. Selon le Bulletin quotidien du secrétariat technique du    Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie de la Covid-19 en RDC (CMR Covid-19/RDC)  du 21 Juillet 2020 et rendu public ce mardi 22 juillet, l’épidémie  a été déclarée au pays  le 10 mars 2020, le cumul des cas enregistré s’élève à  8.626, dont 8.625 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu  197 décès  (196 cas confirmés et 1 cas probable) et 4.790 personnes guéries.

En ce jour,  293 cas suspects ont été détectés après investigations ; 92 nouveaux cas ont été  confirmés, dont 67 à Kinshasa, 15 au Nord-Kivu, 4 en Ituri, 2 au Sud-Kivu, 2 au Kwilu, 1 dans le Haut-Uélé et 1 au Kasaï ; 741 échantillons testés. Etc.

L’on note également qu’une nouvelle province de santé a été affectée par le Coronavirus. Il s’agit de la province du Kasaï, Ce qui ramène le nombre de provinces touchées à 15 sur les 26 que compte le pays : Kinshasa7.321 cas ; Kongo Central :       359 cas ; Sud-Kivu : 278 cas ;        Haut-Katanga : 260 cas ; Nord-Kivu      :       251 cas ; Lualaba    :75 cas ;   Ituri         : 31 cas ; Haut-Uélé :19 cas ;Tshopo:14 cas ; Kwilu : 6 cas ; Sud-Ubangi     :4 cas ; Equateur        :       4 cas ; Haut-Lami:1 cas :Kasaï:      1 cas ; Kwango:       1 cas.

Au demeurant,  le Bulletin renseigne, en outre,  que Kinshasa reste l’épicentre  de la pandémie. A cet effet, les 10 zones de santé les plus touchées  de Kinshasa jusqu’au 20 juillet 2020 : Limete : 647 ; Gombe :   646 ; Binza Ozone :        549 ; Kokolo : 510 ; Lemba : 446 ; Binza Météo :   427 ; Kasa-Vubu : 232 ; Mont Ngafula I : 217 ; Kitambo : 220  et  Lingwala : 202.

Dans son adresse à la nation le Président de la République Félix Tshisekedi a été clair : « la fin de l’Etat d’urgence n’est pas la fin de l’épidémie. Elle est une indication pour toute la nation congolaise de revenir progressivement à une vie normale dans le respect des mesures barrières et d’autres mesures y relatives ».

Il  a ainsi martelé sur   la nécessité d’observer en tout lieu et en tout temps les différentes mesures barrières, à l’occurrence :  « la mise en place des dispositions de contrôle à chaque entrée impliquant la prise de température,  le lavage régulier des mains et/ou l’application des gels hydro alcooliques, le port correct et obligatoire des masques dans les lieux publics, le respect de la distanciation physique, le contrôle de l’état de santé du personnel public et privé, ainsi que la décontamination et la désinfection régulière  des lieux des activités ».

Le Président de la République en a appelé à l’engagement et à la vigilance de toute la population, qui  est donc invitée au strict respect de toutes ces mesures sus évoquées, surtout quant aux adaptations par rapport au contexte. Raison pour laquelle le Gouvernement et les services compétents ne vont ménager aucun effort afin  de prévenir toute nouvelle flambée des cas pouvant compromettre tous les efforts collectifs de contrôle de ladite pandémie ; a-t-il insinué.  

 Roger Manzekele

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *