DDF

Butembo : l’Ecole de Leadership féminin pour le DAS, le Genre et la paix voit le jour.

A l’initiative de l’ONG Etoile du Sud(EDS), l’Ecole pour le Leadership Féminin pour le Droit à la santé(DAS), le Genre et la paix vient de voir le jour à Butembo au Nord-Kivu. C’est une première dans la zone qu’une école spécifique sur le Leadership féminin soit mise sur pied afin de promouvoir le DAS, le Genre et la paix, gages du bien-être social. Et que les femmes soient à même de prendre en main leur destin, d’influencer les politiques publiques et d’intégrer les sphères de décision à tous les niveaux.

Dans une zone en proie aux violences et viols, massacres et insécurité, épidémies et maladies chroniques…que  la population, du Nord-Kivu en générale et celle et celle de Butembo en particulier, subit de plein fouet, la création de cette Ecole tombe à point nommé.   En plus, en cette période post-Ebola, toujours dans la même zone,  la femme demeure la personne la plus vulnérable car  c’est elle qui est la plus exposée et celle qui endure le plus ces drames.

C’est dans ce cadre qu’un atelier,  sur le Leadership Féminin regroupant les femmes leaders issues des différentes Organisations de la ville de Butembo,  a été organisé ce mardi 27 octobre au Centre d’accueil Kikyo. Ces femmes leaders issues des structures féminines participatives ont bénéficié des notions sur Leadership féminin, le Droit à la santé(DAS), les déterminants sociaux de la santé(DSS), le Militant de santé,  le  Genre, de l’Empowerment populaire.

Avec Billy Mwangaza comme intervenant  principal,   tout commencé par la présentation des participants et leurs structures d’origine respectives. Et pour joindre l’utile à l’agréable, les femmes ont échangé des expériences par rapport à la promotion du Genre dans leurs familles et dans la société,  et par rapport aux thématiques du jour.

Un état des lieux du Leadership Féminin a été fait à travers les carrefours à l’issu desquels un constant amer a été fait selon lequel   les femmes du Kivu n’occupent que des postes de second degré  que ça soit dans l’administration publique provinciale ou locales et même dans des entreprises. Néanmoins,  les quelques femmes qui se sont  distinguées ont été identifiés pour que les autres suivent leur exemple.

Après les discussions et échanges d’idées, une Ecole de Leadership Féminin a été mise en place. Notons que cet atelier a été fait en présence de Mme Mabanza Dibi Odile, la Divisionnaire  urbaine du Genre, famille et enfant  de la ville de Butembo. Elle n’a pas caché sa satisfaction pour  l’initiative. Tout en félicitant l’ONG EDS,  elle a émis  le vœu d’accompagner l’implantation des Villages Genres ainsi que les actions pour l’Empowerment de la femme dans cette contrée.  Ont été présent 33 femmes  Leaders représentant des Organisations des femmes.

L’ONG EDS qui milite pour le Droit à la santé pour tous et le développement souverain a organisé cette activité dans le cadre du « Projet clinique mobile et de proximité pour le DAS et la paix » en partenariat avec Viva Salud et l’Association Catalane pour la Paix(ACPAU) ; avec l’appui du Fond Catalan pour la Coopération et le Développement, la Mairie de Barcelone,  la Mairie de Santa Coloma de Gramenet et la Mairie de Manresa,  (Catalogne).   

Mwana Mpenzi Manzekele

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *