Atelier sur l’eau, la salubrité et la participation communautaire

  1. Mot de bienvenu par Mr Deo KAMALIRO, Président du Conseil d’Administration de du Collectif de Développement Intégré au Congo (CODIC) ;

Dans son mot, Mr. Déoa souhaité la bienvenue à tous, ensuite il a annoncé, la finalité de l’atelier qui est l’élaboration d’un cahier de charge à vulgariser. Pour à jouter, l’atelier ne va pas seulement renforcer notre manière de travailler mais aussi de collaborer avec l’Etat.

  1. Mot d’ouverture prononcer par le délégué de Madame la Bourgmestre de la commune de la Gombe

Dans son mot l’orateur a encouragé les participants à être efficaces pendant les assises et partager leurs expériences pour un assainissement mental utile.

MOTIVATION DE L’ATELIER

La vie de l’être humain est limitée par un certain nombre d’éléments appelés déterminants par lequel chacun de nous devra faire attention il s’agit entre autres de l’eau, électricité, alimentation, environnement éducation. Cependant, chacun de ses déterminants constituent un droit mais alors détenus par l’Etat par ailleurs le citoyen que nous sommes a besoin que ses droits soient consommés. C’est là que vient les notions de détenteur et consommateurs.

A ce sujet, constatons qu’il y a d’un côté l’Etat et de l’autre côté, le citoyen.

Malheureusement dans la pratique le citoyen a tendance à exiger de l’Etat ses droits et minimise les devoirs de citoyen envers sa communauté ou son pays.

Pendant cet ATELIER nous visons un échange de vue entre l’Etat le détenteur et le rôle de citoyen pour qu’ensemble les conditions de vie s’améliorent.

La synergie EDS- CODIC qui travaille dans le sens de l’amélioration de niveau des déterminants s’est vue encouragée par la constitution de la RDC. Dans son titre II celle –ci fait la promotion des déterminants.

C’est pourquoi, avec cet atelier nous pensons celer le mariage entre l’Etat et la population. Dans cette complémentarité sans se jeter des pierres, nous contribuons dans le travail qui vise l’accessibilité à des les différents droits que nous que nous résumons en droit à la santé

La présence des Autorités explique d’avantage le rétablissement d’un dialogue franc entre les gouvernés et les gouvernants

Ainsi, nous souhaitons voir l’Atelier se clôturer par la mise en place d’un cadre de concertation pérennante de toutes parties prenante de l’atelier pour un jour suivi des résolutions

Par ailleurs, nous pouvons conclure que l’atelier est un exercice de devoir de contribution au développement par ailleurs, le droit à la santé intéresse tout le monde, raison de la présence de toutes les couches socio culturelles dans la salle

Etant donné que le 2015-2016 se préoccupe de 3 déterminants, notre partage sera axé essentiellement sur les déterminantes eaux, salubrité et participation communautaire

Partagez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *